31/07/2004

des nouvelles de monsieur M.monsieur m. est connu de tous le

des nouvelles de monsieur M.
monsieur m. est connu de tous les voisins,
mais personne ne sait m'en parler.
ou personne ne veut en parler.
 
- le monsieur avant vous ?
mmm... oui je vois, discret, poli, disait toujours bien bonjour.
 
rien de plus.
qu'est-ce qui me pousse à chercher ?
tous ces objets hétéroclytes laissés ?
(une machine à écrire, un chauffage éléctrique,
 un vieux fauteuil, des bibelots...)
cette atmosphère étrange savament créée dans l'appartement ?
(ce papier peint à motifs, les appliques murales façon 18ième, le grand miroir du salon...)
ou le vide de mon existence ?
...
et puis toujours ce lot de factures et de créances diverses.
plus de courrier personnel.
 
monsieur m. est envahissant.
à sa manière.




18:01 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/07/2004

petit plaisir, vrai luxe.me lever à l'aube,te laisser dans

petit plaisir, vrai luxe.
me lever à l'aube,
te laisser dans ces draps moites,
te regarder étendue...
puis me diriger titubant vers le perco,
forcer la dose.
m'installer dans la véranda et rester là.
le soleil chauffe déjà la cour.
le compte à rebours des gouttes,
l'odeur forte du café.
moments rares, précieux.
silence
...
quand l'esprit encore embrumé de sommeil
atteint cet état de conscience,
entre concentration extrême et égarement.
entre lucidité et instinct.
hypnotique.
...
gorgées de café brûlant,
bruit du papier qui de défroisse
et nouvelles du jour.
bientôt tu apparaitra,
et la vie reprendra.



11:27 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/07/2004

Se dérober.On sonne à la porte...Mais, ce soir, je n'ouvri

Se dérober.
On sonne à la porte...
Mais, ce soir, je n'ouvrirai pas.
Envie de rien,
surtout pas de parler,
et encore moins de faire bonne figure.
Etre seul.
 
J’ai débranché le téléphone,
et j’ai ouvert une bonne bouteille.
le pc est allumé,
la télé aussi.

Impression de communication.
Sens unique.
 
Prêt pour une soirée autiste.





17:32 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |