20/08/2004

insomnies.les lumières des phares zèbres le plafond pour s

insomnies.

les lumières des phares zèbres le plafond pour s'évanouir,

découvrant fugitivement les lambris,

accompagnées du bruit des pneus sur les pavés.

attentif malgré moi au moindre bruit,

depuis combien de temps est-ce que je fixe ce plafond ?

les draps collent, des gouttes perlent sur mon front.

le miroir de la garde robe reflète

sur le lit la lumière blafarde du lampadaire.

les formes de mon corps m'apparaissent plus maigres que jamais.

les abus de ces derniers temps...

abus qui me tiennent éveillé encore ce soir.

non, je ne réussirai pas à dormir.

...

des bruits plus bas dans la rue,

m’asseoir sur le fauteuil rouge près de la fenêtre,

observer.

plus bas, une voiture démarre en trombe,

les rares passants se font discret et frôlent les murs,

de temps en temps un couple illégitime

sort de l'hôtel de passe juste en face,

rires étouffés et dernières embrassades...

une ronde de police vide la rue de sa seule présence.

seul un homme promène son chien.

...

j'observe ta silhouette allongée, tentante.

le rythme de ta respiration,

ne suffise pas à m'apaiser

quelle heure est-il 1h, 3h, 5h ?










01:05 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

... joli ;-)

Écrit par : lena | 24/08/2004

merci lena.

Écrit par : jerome | 25/08/2004

..... Premier passage et déjà j'adore la déco épurée de ton blog

Écrit par : Babylou | 25/08/2004

... je peux reprendre le plaid je me caille un peu?

Écrit par : cbj | 27/08/2004

1er passage ...dans les couloirs de ton appartement. J'adore. Vraiment. C'est beau, intimiste... wouaw.

Et puis tes insomnies et tes abus me rappellent les miens... même si je les ai abandonnés depuis longtemps maintenant.

A bientôt.

Écrit par : Noephix | 27/08/2004

babylou : et purée, merci. hum.
cbj :non, tu es en retard sur le loyer ! noephix : "les chemins de l'excès mènent au palais de la sagesse"
;-)

Écrit par : jerome | 28/08/2004

Hello ;~)

Écrit par : Owen | 03/09/2004

Les commentaires sont fermés.