08/10/2004

le départ de monsieur M.hier, rendez-vous avec le propriét

le départ de monsieur M.
hier, rendez-vous avec le propriétaire.
formalités d'usage et petits verres.
Un moment…
Je décrispe un peu.
c'est plus fort que moi,
j'oriente la discusion :
monsieur M.
encore une fois,
ma curiosité n'a d'égale que le flou artistique
entretenu autour de monsieur M.
peu de données.
employé dans une administration.
Discret et propre,
rien à redire,
sinon…
ces drôles d'expressions laconiques…
" triste histoire ", " on a pas compris ",
" on est jamais dans la tête des gens "

monsieur M. est parti un 26 octobre,
sa clef toujours sur la serrure.
et ses chaussures…
sur le quai juste en dessous du pont de chemin de fer.
je m'y suis rendu.
pourquoi pas ?
l'endroit est particulièrement bien choisi.
à l'abri des regards, on ne le voit pas du quai.
en remontant, on aperçoit l'entrée de l'immeuble.
à une centaine de mètre à peine.
mon intuition s'est confirmée,
l'appartement est comme empreint d'un sourde tristesse,
comme un éternel ciel bas et lourd,
spleen que mes bons soins ne parviennent pas à effacer.
finalement la déco collait bien avec un dépressif,
oscillant entre le beige "vieux stimorol original"
le vert caca d'oie,
motif à fleur et rota…
et comble du bon goût :
un mur entier recouvert d'une plage avec cocotier.
à chier.
on en tue pour moins que ça.





 
















23:52 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |