08/06/2005

Le doute. Samedi soir. Tard et seul.Nuit noire. Panne de c

Le doute.



Samedi soir.
Tard et seul.
Nuit noire.

Panne de courant.
Errer de pièce en pièce.
Chercher une bougie.
Dans cet appartement décidement trop grand.
S'orienter, tenter de reconnaître les volumes.
Jouer à se faire peur.
Se prendre au jeu.
Jusqu'à perdre ses repères.

Et puis.
Un bruit, un reflet. un craquement.
Juste une seconde,
provoquer un simple instant :
le doute.
Suis-je seul ?
Monsieur M. ?




17:27 Écrit par jerome | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |